Et si on se baignait en automne ? Les 10 sources d’eau chaude à tester en France

0

Ce n’est pas parce que l’été est terminé qu’il faut déjà ranger les maillots de bain. En automne, il est encore possible de se baigner. Et pas besoin d’aller en Islande, au Chili ou au Japon : chez nous aussi on trouve des sources d’eau chaude où il fait bon se prélasser, même quand les températures extérieures baissent. Tour d’horizon des sources d’eau à tester en France, avec Belambra.

Les sources d’eau chaude des Pyrénées-Orientales

Pour se baigner en automne, les Pyrénées-Orientales apparaissent comme l’endroit tout indiqué. Le département occitan regorge de sources d’eau chaude naturelles à tester en famille ou entre amis, et parfois gratuitement.

Les Bains de Canaveilles

Non loin des stations thermales de Saint-Thomas et d’Amélie-les-Bains, à Canaveilles-les-Bains, l’eau chaude sort de terre à près de 60 °C. Mais ne vous inquiétez pas, la Têt vient rendre cette baignade sauvage plus agréable. Le lit du fleuve entourant le massif du Canigou passe tout près et refroidit l’eau de ces bains chauds atypiques et gratuits.

Les Bains de Dorres

À six kilomètres de la frontière espagnole, les Bains de Dorres et ses vasques de granit voient une eau entre 37 et 40 °C couler toute l’année, pour le plus grand plaisir des quelque 60 000 visiteurs annuels. Avec son panorama à couper le souffle sur les Pyrénées, la plus haute station thermale de France – et son eau riche en soufre, excellent pour les voies respiratoires – se positionne comme un lieu idéal pour se baigner en automne.

Les Sources d’eau chaude de Prats-Balaguer

Voilà une source d’eau chaude méconnue du grand public, tout en haut d’une colline, à quelques encablures du hameau de Prats-Balaguer. Après 10 minutes de marche, vous découvrirez plusieurs vasques naturelles d’eau chaude, creusées par le temps. De quoi profiter des bienfaits de cette baignade en pleine nature pendant quelques heures.

Les Bains de Llo

Une baignade automnale qui fera du bien à vos rhumatismes et voies respiratoires. Les Bains de Llo, à une vingtaine de kilomètres de Dorres, offrent aux visiteurs un moment de détente à 1 400 mètres d’altitude, dans ses eaux alcalines, sulfurées et sodiques. Des bassins intérieurs ou extérieurs vous attendent après une bonne journée de randonnée.

Les sources d’eau chaude des Hautes-Alpes

D’une chaîne de montagnes à l’autre. Les Alpes, elles aussi, peuvent faire valoir quelques sources d’eau chaude où vous pourrez vous baigner en automne et vous prélasser.

Plan de Phazy

À deux kilomètres de Guillestre, petit village entouré de deux rivières, la Guill et la Durance, la source d’eau chaude de Plan de Phazy apparaît comme un lieu étonnant. Quatre bassins de pierre sont alimentés toute l’année par une eau à 28 °C, riche en calcium, oxyde de fer et magnésium. Après la baignade, profitez-en pour découvrir les environs, dont la Place Forte de Mont Dauphin, classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

Les Grands Bains du Monêtier

Le site est nettement moins atypique et sauvage que le Plan de Phazy mais il réunit toutes les conditions pour satisfaire les amoureux de sources chaudes et vous permettre de vous baigner en automne. Près de Serre-Chevalier, les Grands Bains de Monêtier proposent, sur 4 000 m², des bassins d’eau chaude naturelle, dont un extérieur de plus de 300 mètres.

Chaudes Aigues

C’est dans le Cantal, près des volcans d’Auvergne, que l’on trouve la source d’eau la plus chaude d’Europe. Un record détenu par la source du Par et son eau à 82 °C ! Mais pour se baigner sans risquer de bouillir, on vous conseille plutôt le centre thermal de ce territoire comptant près de trente sources. Vous pourrez vous relaxer dans une eau à 37 °C. Voilà qui est plus raisonnable.

La Source des Bains Doux

Dans l’Aude, à Rennes-les-Bains, les nombreuses sources d’eau chaude sont largement exploitées. Il en reste pourtant une, naturellement sauvage, où il est possible de se baigner. Avec son eau variante entre 37° et 44 °C, la Source des Bains Doux permettrait, en plus de passer un moment de détente, de soulager les rhumatismes et les traumatismes articulaires. Un coin de nature à découvrir cet automne.

La Source du Croizat

Au départ de la Taillerie du Sancy, sur le Mont Doré (Puy-de-Dome), une courte escapade vous mènera à la Source du Croizat et ses eaux à 40 °C. Par le passé, ce lieu était utilisé comme cure pour les maladies de peau avant d’être abandonné dans les années 1940. Non loin de là, à quelques mètres, vous pourrez également découvrir la Source Felix, un peu plus fraîche, avec ses 19 °C.

Plombières-les-Bains

Sa réputation est faite depuis l’époque des Romains. Dans les Vosges, les dix sources qui alimentent la commune offrent un débit quotidien de 400 000 litres d’une eau parmi les plus chaudes d’Europe : entre 57 °C et 85 °C. Ce qui fait de Plombières-les-Bains un endroit où il est aussi agréable pour se baigner cet automne, se détendre et soigner quelques maux.